Pourquoi et comment l’école du Web se réinvente en 2021 ?

Pourquoi et comment l’école du Web se réinvente en 2021 ? 

L’enseignement supérieur, quel que soit la discipline concernée, a connu une période difficile avec la crise du coronavirus. Aujourd’hui, elle doit donc satisfaire aux nouvelles attentes des étudiantes et des étudiants, une réponse que la Digital School of Paris n’a pas tardé à apporter. 

 

Remotiver les étudiants, les nouveaux défis de notre école du Web et de tous les acteurs de l’enseignement supérieur 

Depuis mars 2020, les étudiants ont été durement impactés par la crise sanitaire. La Digital School of Paris a toujours assuré le suivi de ses étudiantes et étudiants dans le strict respect des différents protocoles sanitaires, qui se sont succédé. Le présentiel a été interdit pendant de long mois, et les cours à distance sont devenus la règle au cours de cette période. Pour les étudiants ayant choisi la voie de l’alternance, certains ont même connu le chômage partiel, imposé par cette crise sanitaire. Autant dire, que les étudiants engagés dans un cursus, quel qu’il soit, ont été confrontés à des difficultés supplémentaires, et qu’aujourd’hui, la remotivation et la remobilisation sont les actions majeures à déployer. 

Il ne s’agit aucunement d’occulter tous les bienfaits et les atouts que le e-learning a pu représenter au cours de ces derniers mois, mais bien de donner toute sa place aux outils numériques dans des études en présentiel. Et ce qui est un constat du quotidien pour notre école du Web à Paris l’est tout autant pour tous les autres acteurs de l’enseignement supérieur en France. 

Les études dans le numérique et le Web, des apprentissages de plus en plus agiles 

Face à cette refondation des enseignements supérieurs notamment dans le numérique, les acteurs de ce secteur ont également dû intégrer une autre priorité : piloter l’enseignement par la valeur. Cela repose sur une réponse précise apportée aux besoins des étudiants d’une part mais aussi des entreprises d’autre part, puisqu’elles sont directement concernées par la formation de leurs futurs collaborateurs. 

Si la crise sanitaire a permis de mettre en évidence des carences et des lacunes dans les compétences nécessaires au développement des entreprises, c’est bien aux acteurs de l’enseignement supérieur, de l’école du Web à l’Université, de pallier cette défaillance. Bien qu’un étudiant doit pouvoir retrouver un cursus exigeant dans notre école du Web en ce qui concerne le développement web ou encore la Cyber sécurité, les entreprises ressentent des besoins encore plus spécifiques. Cela peut par exemple être la recherche d’un expert de la gestion 2.0 des ressources humaines. Et cette adaptation permanente peut alors être considérée comme une appropriation des méthodes agiles, enseignées aux étudiants initialement dans les projets informatiques. 

Mieux accompagner les étudiants dans leur parcours d’une part, et mieux répondre aux aspirations des uns et des autres d’autre part, voilà donc les deux grands axes de développement des études supérieures pour les mois et les années à venir. Et la Digital School of Paris est déjà pleinement mobilisée en ce sens ….