Formations et études aux métiers du numérique, une priorité nationale

La transformation digitale est en marche, et notre économie se transforme. Les étudiants comme les salariés doivent s’adapter aux nouvelles règles, en apportant des réponses concrètes et adaptées aux attentes des entreprises. Si le gouvernement a déjà lancé un vaste plan de formation pour les salariés les moins qualifiés, les étudiants, eux-aussi, veulent se mobiliser en devenant les experts du Web de demain, afin de participer à l’élaboration de cette nouvelle économie.

 

Se former aux métiers du numérique, une priorité nationale 

Alors que les étudiants de la Digital School of Paris se préparent à la rentrée de septembre, d’autres étudiants font eux-aussi leurs préparatifs pour intégrer une formation dans l’univers du Digital et du Numérique. En effet, en 2018, le gouvernement a initié un projet « 10.000 formations formation aux métiers du numériques à portée de tous ». Il s’agit de proposer à des jeunes sans emplois et sans qualification de suivre une formation pour répondre aux exigences des entreprises. Ce projet #10Knum fait partie du grand Plan de Développement de Compétences, qui vise, à terme, la formation d’un million de jeunes. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du premier Ministre, chargé du Numérique, expliquait ainsi : « Nous n’allons pas subir la transformation numérique, nous allons la mener. Nous allons préparer nos citoyens à réaliser les transitions dont nous avons besoin. Le numérique recrute et le numérique permet des transitions sociales majeures ».

 

Des formations exigeantes pour répondre aux exigences des métiers du web de demain

Si le gouvernement a démontré sa volonté de faire du numérique une priorité nationale, afin de ne pas se laisser distancer par d’autres économies concurrentes, les entreprises françaises n’ont pas attendu ce plan pour faire preuve d’audace et d’innovation. Dans certains secteurs du Digital, la French Touch est déjà reconnue dans le monde entier. Ces acteurs de premier plan de la nouvelle économie, mais aussi les start-ups en cours de création, ont besoin de profils spécialisés aux compétences multiples. L’expert Digital du Marketing de 2019 n’est plus le même que celui des années 2000, alors que les nouveaux métiers liés à la technologie de rupture qu’est la Blockchain ou encore à la généralisation de l’Intelligence artificielle. Les missions actuelles des experts du Web consistent principalement à imaginer et élaborer les nouveaux cadres de développement des entreprises.

 

Une école du Web pour répondre aux exigences de l’écosystème du Digital

En suivant des études pour devenir un expert du développement Web, un étudiant s’assurera de pouvoir participer au projet de sa future entreprise. Mais il devra aussi s’intégrer au sein d’une structure, qui devra prendre en compte les aspects commerciaux/marketing mais aussi les exigences consommateurs. L’expertise dans le domaine du Web, et ce quelle que soit la fonction visée, exige une polyvalence et une curiosité sans bornes.  L’expert Digital UX/UI doit non seulement être en mesure de décrypter les attentes des utilisateurs mais aussi comprendre les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

L’école du Web assure cette polyvalence et forme au travail d’équipe, caractéristique de cet univers du Digital. C’est en se confrontant à ces contraintes et à ces nouvelles formes d’organisation du travail, que les étudiants d’une école acquièrent ces habitudes, qui les rendront plus efficients tout au long de leur parcours professionnel. La Digital School of Paris participe, ainsi, à sa façon à l’ambition nationale. En effet, bien que les métiers du numérique soient une opportunité pour de nombreux jeunes sans qualification, ils représentent aussi des possibilités exceptionnelles pour tous les étudiants, ayant suivi des cursus spécifiques, du Bac + 2 au Bac +5.

 

Quelles sont, selon vous, les priorités en matière de formation dans le numérique ? Quel est le secteur le plus porteur pour les années à venir ?