Les étudiants vont à la Vivatech 2018!

Le Viva Tech, le salon au service de la technologie

Article écrit par Agnès H. & Michael Martin M. , étudiants à la Digital School of Paris

 

Depuis 3 ans déjà, la Viva Technology regroupe grandes entreprises et Startups. Coorganisée par Publicis Group et le Groupe les échos et spécialisée dans les nouvelles innovations, la Viva tech est un véritable point de rendez-vous pour mettre en scène son invention, se faire connaître du grand public, séduire des investisseurs, ou trouver des partenaires. 

Avec ses allures de salon futuriste, la Vivatech nous accueille dans un monde d’innovations qui ne cesse de croitre les années passantes.



"La France sera la nation leader de cette hyper-innovation,du changement, de la transformation profonde. Elle sera le pays de cette révolution de l’entreprenariat,de l’innovation et de la révolution démocratique qui l’accompagne.”

Emmanuel Macron

 

Le rendez-vous des plus Grands

 

Avec son impact mondial, la Viva Technology rassemble nombreuses personnalités pour partager leur vision du digital de demain. Des conférences sont proposées dans les espaces STAGE ONE et CEO forum qui rassemble plus de 400 speakers et propose 150 sessions sur les 3 jours du salon. Des conférences diverses et variée qui traitent les nombreux sujets concernés. 

Avec des invités prestigieux comme Emmanuel Macron et Mark Zuckenberg, la vivatech s'implante un peu plus dans les évènements majeurs du monde de l'innovation.


 

Startups Propulser

La vivatech a accueilli cette année 6 000 Startups des 4 coins du monde ; au total, 95 nationalités ont été représentées. L'innovation du salon est donc mondiale, il permet à chacune de ses startups de se faire connaître et de présenter leurs innovations, attirant ainsi les investisseurs, les grands groupes mais aussi les curieux, la Viva Technology offre un vrai levier pour propulser son projet !


Notre modèle qui réunit les startups et les grands groupes est un tremplin absolument unique, permettant aux jeunes pousses de bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien exceptionnel pour accélérer leur développement. Depuis 2016, nous avons contribué à la naissance de très belles success-stories et je suis convaincue que l’édition 2018 sera encore plus bénéfique après le succès international de l’édition précédente”

Julie Ranty, Directrice Généralede Viva Technology

Le Vivatech en chiffre

68 000

Participants

6 000

Startups

+ 500

séminaires & conférences

€10M

Investis dans les startups

 

Notre participation

Grâce à Digital School of Paris, nous, étudiants de dernière année en Expert Digital, avons eu la chance de participer à cette troisième édition du salon VivaTech. Cette participation était l'opportunité de prendre de la hauteur par rapport à notre métier et à notre formation, de découvrir des innovations technologiques provenant de pays en plein dynamisme technologique, et de rencontrer des professionnels du Digital et de l'univers high-tech en général.

 

Quels sont les éléments du salon qui nous ont le plus marqué ?

Dès l'entrée dans le bâtiment, une fois passés les contrôles de tickets, l'immense miroir incliné permettant de voir le logo de l'évènement est déjà une attraction en soi. Le ton est donné : la créativité sera l’un des maîtres mots durant ce salon. Il était également possible d'interagir avec des robots, dès l'entrée ! Les robots aidaient les personnes qui en faisaient la demande (par la voix ou via le clavier tactile), et fournissaient des informations pratiques sur le salon, comme la localisation des différentes zones, ou encore les horaires de conférences. Vient ensuite le moment de rentrer dans le vif du sujet. Les enseignes des grands groupes sautent aux yeux en premier, et permettent d'attirer les visiteurs pour découvrir de belles trouvailles en termes d'innovation. On a ainsi pu trouver à côté de l'espace Bouygues une start-up proposant un petit espace de micro-sieste... au bureau !

 

 

Nap&Up

La Start-up Nap&Up propose donc une petite pause sieste au sein même de l'open-space. Le petit "cocon" se compose d’un matelas pour une personne, un oreiller, un minuteur et un casque audio antibruit. Son système de fermeture couplé au casque anti-bruit permet de s'isoler complètement de l'environnement extérieur. Reste maintenant à voir comment ce genre de dispositif est / sera accueilli dans les entreprises françaises, encore réticentes aux pauses-sieste au sein de l'environnement de travail... À ce sujet, la cofondatrice nous a confié faire des interventions dans les entreprises pour mieux sensibiliser les professionnels aux bienfaits des siestes au travail. À suivre donc.

Toujours sur le thème du bien-être au travail, nous avons également pu voir des bornes d'arcades contenant plusieurs dizaines de jeux, des flippers, ou encore des baby-foot... l'idée ici est que le collaborateur se sente bien au sein de son environnement de travail. Ainsi, au croisement entre l'espace détente et la réalité augmentée, nous avons pu découvrir "l'éco-bubble". Il s'agit d'une sphère pouvant accueillir une personne et lui permettre de se plonger virtuellement dans un environnement paisible (une prairie par exemple), le collaborateur peut donc faire une pause en se coupant du monde extérieur.

La thématique du bien-être au travail est très importante de nos jours, avec une proportion croissante de" burnout" et du mal-être lié au travail. Au sein de nos entreprises, c'est un sujet qui commence à prendre forme (création d'une salle de sieste et d'une salle détente), donc certaines innovations seront peut être amenées à arriver dans nos locaux !

Concernant les innovations en termes de transport, nous avons pu découvrir le nouveau taxi aérien créé par Airbus, ainsi que le prototype de taxi fluvial. Ces deux projets au design futuriste, nous rappellent que les enjeux écologiques sont des moteurs pour les ingénieurs et les innovateurs. En effet, les problématiques telles que la pollution, les émissions de gaz à effet de serre et la recherche de carburant alternatif poussent les chercheurs à développer de nouveaux moyens de transport, à la fois plus écologiques et moins chronophages pour les usagers.

Impressions et ressenti

Ce qui ressort de cette troisième édition du salon est un sentiment de synergie. Une synergie s’opère entre grands groupes et petites start-ups.

Cette synergie fait plaisir à voir, car c'est le signe du renouvellement, du renouveau.

Les grands groupes ont, pour la plupart, des réputations de "dinosaures" en termes d'innovations, de remise en question, ou de renouvellement de services...

Le fait que ces groupes s'approchent des startups, au fonctionnement plus agile et libres de toute contrainte signifie que le changement est en marche. Les grands groupes se remettent en question et les jeunes startups peuvent bénéficier de financement et d'accompagnement dans leur développement.

Les organisations ne sont plus figées, que ce soit au niveau des processus internes ou de la créativité. Cette vision plus flexible du travail, avec toujours le client au centre, sans oublier pour autant le bien-être des collaborateurs, pourra donner envie aux futurs diplômés (et même aux actuels salariés) de rester travailler en France, plutôt que de se dire que l'herbe est plus verte ailleurs...

Ce mélange de grands groupes et de start-ups contient forcément de tres bonnes choses comme des choses plus moyennes.

Ainsi, après avoir fait plusieurs fois le tour du salon, l'impression que nous avons eue est que certaines innovations valaient vraiment le coup, tandis que l'utilité d'autres solutions était plus... discutable.

Ainsi, la solution PRINKER, qui nous vient de Corée du Sud, permet de créer des tatouages temporaires au visuel pré-défini par l'entreprise.

Finis, les badges métalliques ou autres magnets ! Durant vos événements, les participants pourront désormais arborer fièrement une hirondelle à vos couleurs !

Original, mais hormis pour de l’événementiel, l'utilité est relative.

Le salon reste une excellente opportunité pour rencontrer des experts du Digital venant de tous les horizons, avec une vision et des problématiques différentes des nôtres.

Il s'agit également d'une bonne occasion de se mettre en avant si l'on recherche des opportunités professionnelles, en France comme à l'étranger.


Merci à la Digital School of Paris !