Dossier: Alternance ou prêt bancaire, quel financement pour ses études supérieures ?

Bien choisir son cursus pour consolider son envie d’étudier dans le numérique fait partie des priorités de tous les étudiants à l’approche de la rentrée universitaire. Cependant, si choisir sa spécialisation ou son école du Web est essentiel, un autre aspect revient vite sur le devant de la scène : le financement de ses études supérieures. Comment financer son inscription dans une école du Web et financer une année complète d’études ? De nombreuses solutions existent, et chacune peut répondre à une situation bien particulière. Alors autant bien les connaitre avant de faire son choix.

 

  1. Le financement des études supérieures, pourquoi bien le préparer ?
  2. Demander une bourse pour pouvoir étudier
  3. Financer ses études par ses propres moyens, une solution pas toujours accessible
  4. Travailler pour pouvoir étudier, une possibilité qui n’est pas sans risque
  5. Opter pour l’alternance, un choix sûr et bénéfique pour toutes et tous
  6. Des aides multiples pour réussir à boucler le financement de ses études numériques
 

Financer des études dans le numérique, une nécessité pour concrétiser vos projets

S’engager dans des études supérieures permet de concrétiser les ambitions et les projets de chacun. Mais l’enseignement supérieur a aussi un coût, et entre les frais de scolarité, les droits d’inscription, le coût de la vie étudiante et les autres dépenses annexes (déplacements, fournitures, …), financer vos études n’est pas toujours aisée. Cette question du financement des études est essentielle et doit donc être prise en compte, même si elle ne doit pas remettre en cause vos projets.

Sans prétendre dresser une liste exhaustive pour le financement des études supérieures, Digital School of Paris vous liste les principales pistes à suivre pour parvenir à vos fins.

 

Les bourses d’enseignement supérieur, une demande d’aide à connaître

Les aides financières de l’Etat (Ministère de l’Enseignement Supérieur, Ministère de l’Éducation nationale, …) ou des collectivités locales (Conseil Régional, bourses départementales, …) sont aussi nombreuses que variées. Dans la majorité des cas, les bourses sont destinées à la prise en charge partielle du budget établi. Pour attribuer une bourse, les autorités publiques imposent de nombreuses conditions à remplir (Bourses sur critères sociaux notamment) et il peut être complexe et chronophage de faire une demande pour obtenir une bourse, d’autant plus que chaque CROUS peut se caractériser par certaines spécificités. Pour tout savoir sur les bourses d’enseignement existantes (les différents types de bourses, le montant des bourses, le cumul bourses et aides notamment pour le logement étudiant, …), l’Etat a créé un site Internet dédié aux étudiants boursiers et à ceux souhaitant le devenir.


Un cursus sur un campus d’une école du Web à financer par ses propres moyens

Demander une bourse d’enseignement supérieur implique de se baser sur les revenus du foyer fiscal de référence, et donc bien souvent sur la situation financière de ses parents. Certains étudiants et étudiantes parviennent à financer les études dans le numérique ou dans toute autre discipline par leurs propres moyens. Ils peuvent bénéficier du soutien de leur entourage et sous de multiples formes. Résider chez un oncle ou un ami de la famille reste, par exemple, moins coûteux qu’un logement en résidence universitaire.   

Mais, l’étudiant pourra aussi financer ses études en économisant tout ou partie des revenus provenant d’un travail saisonnier. Travailler durant l’été ou les vacances scolaires peut permettre de faire face aux frais d’inscription applicable à toute rentrée universitaire. Dans tous les cas, financer ses études par ses propres moyens reste une possibilité, qui n’est pas accessible à toutes et tous. D’autant plus qu’avec la crise sanitaire du Covid-19, les emplois saisonniers se sont raréfiés, privant de nombreux étudiants de ces revenus complémentaires.

 

Les prêts bancaires, une autre solution pour le financement des études dans le numérique

Pour les étudiants, le financement de leurs études peut passer par la souscription d’un prêt étudiant. Ces prêts d’études peuvent prendre de multiples formes et s’assortir d’innombrables spécificités. Comme pour l’attribution d’une bourse, cet emprunt bancaire doit « libérer » l’étudiant qui doit pouvoir se concentrer sur ses études supérieures. Le remboursement de cet emprunt pourra alors être différé à l’entrée de l’étudiant sur le marché du travail. Si l’étudiant ne dispose pas d’une caution ou si le revenu brut global du foyer fiscal de référence est insuffisant, il pourra aussi faire une demande de prêt bancaire garanti par l’Etat.

 

Travailler pour pouvoir étudier, la menace sur l’assiduité des étudiants

Pour pouvoir faire face à ces frais de scolarité mais aussi au coût du logement et plus généralement de la vie étudiante, certains étudiants n’ont pas d’autres choix que de trouver un travail à temps-plein ou à temps partiel pour pouvoir poursuivre leurs études. Dans la quasi-totalité des cas, le travail choisi est sans rapport avec les études poursuivies. Si ce mode de financement reste une possibilité, beaucoup soulignent les dangers qu’il peut représenter. C’est bien un double emploi du temps, que l’étudiant doit suivre avec toutes les conséquences, notamment en termes de fatigue que cela peut représenter. En outre, une telle activité salariée peut nuire à l’assiduité et à la concentration de l’étudiant ou de l’étudiante et conduire à terme à un abandon du cursus choisi.

 

L’alternance Digital, financer ses études en acquérant une première expérience professionnelle

S’appuyant sur la source de financement, que représente le travail salarié, l’alternance reste la modalité plébiscitée par un nombre toujours plus important chaque année. En signant un contrat de professionnalisation avec son entreprise d’accueil, l’étudiant répond à la nécessité de financer les frais de scolarité tout en s’assurant un revenu régulier tout au long de l’année universitaire. Défendue et même mise en avant par l’Etat, l’alternance est adaptée à la vie étudiante avec la succession de périodes en entreprise et de périodes en Institut de formation. C’est aussi un mode de financement, qui permet à l’étudiant d’acquérir une première expérience professionnelle et donc de rendre son profil plus attrayant aux yeux des recruteurs.

 

Des aides multiples pour aider les étudiants à aller au bout de leur projet

En dehors de ces grandes possibilités offertes pour financer des études dans le numérique, l’étudiant pourra aussi bénéficier de nombreuses aides en fonction de sa situation, du cursus choisi et de l’Institut d’enseignement sélectionné.  Ainsi, en s’inscrivant à la Digital School of Paris, les étudiants bénéficient non seulement de l’expérience et de l’expertise reconnue de notre école du Web pour s’assurer d’un cursus de qualité mais s’ouvrent aussi les portes de notre réseau d’entreprises partenaires, toutes susceptibles de recruter un étudiant en alternance. Un réseau de plus de 3.000 entreprises pour contenter tous les projets et toutes les ambitions. 

Des partenariats spécifiques ont également été contractés par votre école du Web, que ce soit pour proposer aux étudiants des offres privilégies pour accéder à un compte bancaire (avec notre partenaire Société Générale) , sans oublier bien évidemment les avantages consentis pour tout ce qui concerne l’accès au logement étudiant (Nexity Studéa). Et bien évidemment, tous les élèves inscrits à notre école du Web de Paris bénéficient de tous les avantages liés au statut même d’étudiants, depuis les réductions consenties sur d’innombrables manifestations jusqu’aux aides financières ou matérielles, accordées par les multiples acteurs de la vie étudiante.

 

On comprend bien que si le financement des études supérieures notamment dans le numérique constitue un véritable casse-tête pour les futurs étudiants. Des solutions existent cependant pour répondre à cette exigence, alors autant bien préparer sa prise de décision.