Curation de contenu et veille documentaire pour réussir ses études !

L’organisation du travail pour l’étudiant apparaît être essentielle pour connaître le succès dans ses études supérieures. La période estivale représente la période idéale pour préparer cette organisation, notamment en ce qui concerne la curation de contenu et la veille documentaire.

 

Veille documentaire et curation de contenu, deux outils indispensables aux étudiants

En quelques années, l’éducation et l’enseignement ont été profondément transformé. Non seulement, de nouvelles disciplines, devant accompagner la transformation numérique de nos sociétés, sont apparues pour répondre à la multiplication des nouveaux métiers du Web, mais les innovations techniques et technologiques se sont accélérées notamment en matière de diffusion des savoirs et des connaissances. Quelle que soit la discipline étudiée, le cursus sélectionné et le niveau de l’étudiant, ce dernier doit, outre ses enseignements, rester informés de ces évolutions, qui auront un impact sur son avenir professionnel. La veille documentaire s’impose comme une nécessité pour les étudiantes et étudiants les plus exigeants, veille documentaire souvent confondue avec la curation de contenu.

Si la veille documentaire est officiellement une méthodologie pour réunir toutes les informations sur un sujet donné, la curation de contenu, elle, reste une veille personnalisée, puisque l’étudiant privilégie avant tout ses propres choix avant de suivre une méthode éprouvée. Quelle que soit l’appellation donnée, ce travail de documentation apparait un peu plus essentiel à chaque rentrée universitaire. 

 

Une veille documentaire efficace avec une définition précise des objectifs de l’étudiant

Les enseignements dispensés permettront à l’étudiant d’acquérir les savoir-socles de son futur métier, mais il lui appartiendra, d’autant plus si le métier en fonction est lié aux nouvelles technologies, de ne pas manquer les progrès à venir. Face à cet accroissement de demande de curation et de veille documentaire – cette nécessité ne concerne pas uniquement les étudiants engagés dans des études supérieures dans le Digital mais s’applique également aux professionnels déjà en poste -, de nombreux outils apparaissent régulièrement pour automatiser et optimiser cette mission.

L’objectif de l’étudiant ne doit pas être l’exhaustivité mais bien la recherche des tendances durables et des innovations prometteuses. Quelle que soit sa spécialisation, la définition de l’objet de cette veille documentaire sera donc essentielle pour ne pas être trop rapidement submergé par les informations mais au contraire pouvoir se concentrer sur ce qui pourrait faire évoluer ses pratiques professionnelles. Une méthodologie subtile, que les étudiants pourront peaufiner et affiner au cours de cette période estivale.