Le 15 juin dernier, les étudiants en Digital Entrepreneuriat de la Digital School of Paris se sont rendus à Porte de Versailles à l’occasion de l’ouverture de la Viva Technology 2017, le salon mondial des start-up.

 

 

Viva Technology 2017

 

Une première impression de gigantesque s’empare de nous lorsque l’on entre dans l’enceinte du Parc des Expositions. Nous sommes accueillis par un robot très jovial et sympathique. Ce ne sera pas le seul que l’on croisera lors de cette journée à la « Viva Tech ». Les nouvelles technologies sont au cœur de cette édition. Les stands de Grands Comptes côtoient ceux de start-ups : TF1, La Poste, SNCF, Google et bien d’autres, présentent les starts-up et innovations qui leur sont affiliées. L’occasion de mieux comprendre les enjeux des différentes entreprises dans la course à l’innovation.

 

Sur le stand SNCF, nous discutons avec les représentantes de la filiale IdVroom, qui propose du covoiturage pour courte distance, axé sur les trajets du quotidien. Cette filiale se veut concurrente directe de Blablacar. Se réinventer est maitre mot des différentes entreprises présentes sur le salon. Chez LVMH, les casques de réalité virtuelle ont trouvé leur place. Comme sur de nombreux autres stands. Le virtuel se fait réalité. Visiter des locaux est devenu un jeu d’enfant. Assister à des défilés, découvrir des nouvelles collections ou comme sur le stand TF1 devenir juré de The Voice ou encore participer à Koh Lanta est devenu possible grâce à la VR.

 

Chaque innovation a pour ambition d’aider et faciliter le quotidien, que ce soit dans un cadre professionnel à l’instar du Big Data qui est déployé et dont un stand entier lui est consacré, mais également dans un cadre personnel, comme la start-up Ditto qui souhaite simplifier les transactions bancaires lors de déménagement d’un pays à un autre. Plus besoin d’ouvrir un nouveau compte dans le pays d’accueil, il suffit de modifier la devise sur l’application de cette banque en ligne et les transactions se font sans encombre.

La robotique prend une place importante dans cette édition de la Viva Technology. Nous avons pu croiser un robot qui faisait office de corps pour une personne se trouvant à Lyon. Les imprimantes 3D, à petite ou grande échelle, culinaire ou de béton, étaient également bien représentées sur le salon. Les interventions et conférences sont nombreuses et variées. La foule est de plus en plus dense et même Monsieur Le Président de la République, Emmanuel Macron, a fait son apparition pour applaudir et encourager la créativité et la prise de risque des nombreuses start-ups et entreprises présentes sur le salon.

 

Ce fut une journée intense ! Des conférences très intéressantes, des stands tous plus attractifs les uns que les autres présentant des robots de toutes tailles (dont le célèbre Pepper), des lunettes de réalité virtuelle, des imprimantes 3D et une multitude d’objets connectés… comme par exemple le baby-foot connecté que nous avons bien évidemment testé, comme tout bon étudiant de la DSP se doit de le faire. Bref, nous ne savions pas où poser nos yeux !

Mais, la Viva Tech a surtout été l’occasion de rencontrer des professionnels venant de tous horizons, travaillant dans le domaine du digital et des nouvelles technologies avec qui nous avons pu discuter et qui nous ont présenté leurs activités, leurs expériences dans le monde de l’entrepreneuriat, leur vision de l’avenir. Nous avons notamment eu l’opportunité de parler avec Jean-Philippe Bécane, Responsable Marketing au sein de Google France. Pour lui, « il y a plein d’opportunités dans le « high tech », chez Google mais aussi à l’extérieur, car la France a un écosystème de start-up complètement dingue », et ces opportunités, « ce sont les jeunes qui vont les créer. »

 

Pour certains, ce salon a d’une manière générale permis d’élargir leur réseau. En effet, de nombreuses entreprises (groupe ou start-up) cherchent ou chercheront prochainement des profils similaires au nôtre pour les embaucher ou les accompagner dans leur(s) projet(s) futur(s). Pouvoir se présenter directement à eux a été une chance incroyable pour nous.

 

En sortant de la Viva Tech, on se dit que tout est possible et tout est réalisable. Et là, on se dit tous : « pourquoi pas nous ? ». Les cartes sont entre nos mains. 

 


Article réalisé par les Digital Entrepreneurs et plus spécifiquement :

Claire BRUNELLE, Nancy Contaret, Elodie JOSEPH, Jade LALLEMENT,

 Jérémy Michel MENDES, Mehdi Zaha, Malika Tebba,

Jessica Abessolo, Aurélie Benisty, Camille Keller, Patricia Alexandre