Devenir freelance Web : un guide pour les étudiants !

Qu’ils aient choisi la voie initiale ou les études en alternance, les étudiantes et étudiants d’aujourd’hui sont confrontés à la réalité d’un marché du travail en pleine transformation. Le freelancing reste une tendance de plus en plus marquée dans notre société, et pour les étudiants en informatique, ce constat est encore plus écrasant. Pourtant choisir entre salariat et freelancing reste un choix de vie comme un choix professionnel. Aussi faut-il garder en tête les grandes problématiques qui se posent quand l’étudiant décide de devenir freelance Web après l’obtention de son diplôme. Digital School of Paris vous propose de retrouver les principales questions pour pouvoir prendre la décision en toute connaissance de cause.


  1. Pourquoi les freelances sont-ils de plus en plus nombreux à l’ère Digitale ?
  2. L’expertise Web, un domaine privilégié pour lancer son activité
  3. Les principaux aspects du lancement d’activité : devenir freelance web
    1. Les avantages du freelancing et du salariat
    2. La période de démarrage à organiser et à prévoir
    3. L’élaboration du plan financier
    4. Le choix de la structure juridique et de la fiscalité
    5. Bien se connaitre pour bien définir son offre
    6. Fixer ses prix pour commencer à prospecter
    7. Quel avenir et quelle évolution pour un freelance Web ?  
      1. La diversité des missions pour élargir son champ d’action
      2. La formation continue pour renforcer son expertise
      3. Des évolutions vers le salariat ou la création d’entreprise

 

Freelance Web : pourquoi de plus en plus d’étudiants suivent cette voie ?

Une vaste étude détaillée par l’INSEE soulignait qu’en 2018, on recensait plus de 3.2 millions de professionnels indépendants. La transformation numérique explique en partie cette hausse du nombre de freelances, puisque désormais la stratégie digitale est intégrée au plan de développement de tous les acteurs économiques. Quel que soit le secteur d’activité (Il ne s’agit pas uniquement de l’entreprise Web) et indépendamment de la taille, chaque entreprise doit désormais s’appuyer sur des compétences de plus en plus spécifiques. Les métiers du web répondent à ces besoins, mais une entreprise ne peut pas, pour diverses raisons, disposer d’un expert dans la réalisation d’un site, d’un spécialiste du développement d’applications mobiles, d’un as de l’E-marketing, ou encore d’un gourou du référencement naturel ou même du référencement payant.

Pour faire face à ces exigences, l’entreprise a donc besoin de faire appel à des  prestataires extérieurs, dont les compétences techniques sont recherchées. De leur côté, les étudiants suivant un cursus pour l’obtention d’un diplôme de niveau Bac +3, Bac +4 ou même Bac +5 sont de plus en plus nombreux à vouloir trouver du sens dans leur vie professionnelle. Cela se traduit notamment par une quête d’indépendance et de liberté. Le statut d’indépendant répond à cette ambition des nouvelles générations.

Le développement du freelancing répond donc aux besoins des entreprises pour se développer mais aussi aux aspirations des nouvelles générations d’étudiants.


L’expertise Web, des études pour faire face à toutes les exigences des entreprises

Création de site Internet, développement Web, Webmarketing, communication digitale, … quelle spécialisation pour quelle offre ? On a vu que devenir consultant indépendant répondait à une évolution du marché du travail et plus généralement de l’organisation de ce dernier. Et le freelance informatique reste le type de travailleur indépendant connaissant la plus forte évolution. Le Webmarketing comme la cybersécurité, le développement Web comme la gestion des ressources humaines 2.0 implique, comme nous l’avons vu, des expertises, que les entreprises sont ben souvent incapables d’internaliser au sein de leurs équipes. Le consulting s’impose peu à peu comme une voie à suivre pour les entreprises.

Pour les étudiants engagés dans un cursus au sein de Digital School of Paris, école informatique, notamment, la multiplication de ces clients potentiels peut être le déclic pour se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Dans ce domaine d’activité, les compétences sont transverses, et même en travaillant comme free-lance, l’étudiant fraichement diplômé a acquis le savoir-faire pour une prise en charge globale, faisant de lui un véritable chef de projet web. C’est une des raisons, expliquant que le consultant informatique s’est imposé au fil des années comme un véritable levier de croissance pour les entreprises.

 

 

Les principales étapes pour se lancer en tant qu’indépendant et réussir son insertion dans la vie active

Nous ne pouvons pas, en quelques lignes, évoquer toutes les questions qui se posent aux étudiants et étudiantes ambitionnant de devenir travailleur indépendant. Aussi, nous nous bornerons aux principales problématiques, auxquelles tous les freelances doivent se confronter. Et la première consiste à bien mûrir sa décision en connaissant les avantages et les inconvénients d’un tel choix.

Les avantages du freelancing et du salariat

Freelancing

Salariat

Liberté de choisir son rythme de travail

Cadre de travail déjà organisé avec les équipements et les outils nécessaires

Pouvoir ajuster sa charge de travail à la journée, à la semaine ou au mois

Ressources de l’entreprise à disposition du salarié sans investissement de sa part

Être autonome dans son organisation et l’aménagement de son emploi du temps et/ou de son espace de travail

Sécurité en termes de rémunération à l’inverse du temps de prospection du free-lance

Choisir ses missions, ses prestations et se concentrer sur son savoir-faire et ses préférences

Sécurisation des périodes de maladie et des congés payés notamment

Après plusieurs années d’expériences, être en mesure de choisir ses clients et avoir la capacité de dire non

Travail au sein d’une équipe pour éviter le sentiment d’isolement et de solitude

Diversité des dossiers pour une grande ouverture et d’éventuelles opportunités en multipliant les dossiers et les clients

Rémunération fixe garantie pour une plus grande sérénité au quotidien

Faire preuve de polyvalence et être multi-tâches

Possibilité de s’appuyer sur son contrat de travail pour obtenir un prêt ou bénéficier d’aides diverses

 

Prévoir une période de démarrage pour ne pas travailler dans l’urgence

Avant de faire partie des consultants reconnus et ce quel que soit le domaine, il vous faudra trouver vos premiers clients, obtenir vos premières références. Cette période de lancement de l’activité, plus ou moins longue, ne doit pas être négligée, supposant notamment des capacités financières pour « tenir ». Certains étudiants n’hésitent plus à tester leur modèle avant même d’avoir obtenu leur diplôme afin d’ajuster leur business model. La création de micro-entreprise se multiplie même pour les étudiants ayant privilégié l’alternance.

Le plan financier, une étape incontournable à ne pas négliger

Que vous choisissiez de vous lancer en tant qu’indépendant dans la création de sites Internet ou dans l’accompagnement de projet avec un CMS comme Wordpress ou que vous créiez votre entreprise de Web-marketing, le plan financier doit vous permettre de déterminer la viabilité de votre projet sur le long terme.

Quels sont les coûts de votre installation ? Achat des outils indispensables, location d’éventuels locaux, …. Quel est le revenu minimal à générer pour vous permettre de poursuivre dans la durée votre ambition ?

L’aspect administratif et fiscal, un choix nécessaire et essentiel

 

Il vous faudra aussi choisir le statut de votre nouvelle activité. Les entreprises individuelles (EI ou EIRL) pour lancer son activité, la micro-entreprise pour tester son business model, les sociétés unipersonnelles (SASU ou EURL) pour des activités très demandées. Vous pouvez aussi opter pour le portage salarial ou encore pour la Coopérative d’activités et d’emplois (CAE) si vous souhaitez mixer les avantages des deux statuts. Le choix est non seulement essentiel pour votre quotidien, mais il détermine aussi la fiscalité applicable. Vous êtes un expert des langages de programmation ou du design de site web, à votre tour faire appel à un spécialiste reconnu : l’expert-comptable.

 

Mes compétences en tant qu’indépendant, mon principal atout pour réussir

 

C’est une étape souvent négligée par les indépendants. Mais l’objectif consiste bien à se vendre. Les graphistes doivent mettre en avant leurs compétences et la valeur ajoutée, qu’ils sont en mesure d’apporter. Les développeurs doivent souligner leur capacité à prendre en charge la refonte d’un site Internet en toute autonomie. Le consultant AdWords doit justifier d’une maitrise totale de Google AdWords et Google Analytics, …. En tant que prestataire extérieur, vous devez être « séduisant » pour l’entreprise en lui garantissant une solution clé-en-main. C’est en identifiant vos compétences et donc vos prestations, que vous pourrez gagner en notoriété et en E-réputation.

Fixer ses prix et identifier ses cibles, la dernière étape avant de prospecter

Devenir travailleur indépendant, quel que soit votre statut juridique, implique de bien connaitre vos cibles (vos futurs clients) mais aussi de déterminer votre système de facturation. Démarrer une activité avec le travail en freelance commence par bien comprendre que vos honoraires, votre CA, ne représentent pas une rémunération. Pour schématiser, gardez en tête que 1.000 € d’honoraires correspondent à 500 € de revenus. Il vous faut donc estimer l’ensemble de vos charges en incluant les charges indirectes, comme le temps de prospection, auquel vous devrez ajouter vos prétentions en termes de rémunération. Voilà la base sur laquelle vous pouvez calculer votre taux horaire et/ou à la journée. Ajustez cependant vos tarifs en fonction de la concurrence d’une part mais aussi de la perception de vos futurs clients. En d’autres termes, quel prix une entreprise est prête à consentir pour renforcer son image visuelle si vous êtes graphiste.

De l’étude de marché à la création d’une entreprise Web,, le parcours et l’évolution d’un freelance aujourd’hui

 

Une autre question concerne tous les travailleurs indépendants, à savoir les évolutions professionnelles envisageables. Un expert de la Blockchain n’aura pas les mêmes opportunités qu’un consultant SEO ou SEA. Un consultant Marketing Digital confirmé n’attendra pas les mêmes évolutions qu’un étudiant lançant son activité de conception de sites Internet. En revanche, tous bénéficieront des avantages de ce travail en indépendant.

La diversité des missions pour développer son expertise et son champ d’action

 

Par nature, le freelance connait toutes les organisations d’entreprise et multiplie les projets en tout genre. Il est donc confronté au quotidien à de nouvelles habitudes de travail, de nouvelles manières de collaborer, de nouveaux outils à utiliser, … Cette variété des missions représente une voie parfaite pour élargir son champ d’actions en répondant à de nouvelles demandes de ses clients, mais aussi à renforcer son expertise dans son domaine d’activité privilégié. Être Webdesigner au sein d’un service informatique ne ressemble pas à l’expérience d’un consultant Webdesign, et cette distinction pourra être valorisée sur le CV du travailleur indépendant.

Gagner en compétences tout au long de sa carrière de travailleur indépendant

 

Vous avez choisi de devenir freelance après avoir obtenu votre diplôme. Quel que soit ce dernier, vous devez pouvoir justifier auprès de vos clients, que vos compétences et connaissances sont à jour et prennent en compte les dernières évolutions. La formation continue représente à ce titre une nécessité plus importante pour les travailleurs indépendants que pour les salariés.  Alors ne vous laissez pas dépasser par l’accélération de cette transformation numérique.

 

Création d’une agence Web ou évoluer en retrouvant le salariat ?

 

L’avenir du travailleur indépendant dépendra en grande partie de ses envies et de ses aspirations. En se formant régulièrement, il multiplie aussi les contacts avec de nombreuses entreprises. Ces relations professionnelles sont susceptibles d’ouvrir des opportunités en termes de carrière. Après quelques années, des consultants informatiques acceptent de rejoindre une entreprise pour conduire un projet web ambitieux par exemple. D’autres en revanche peuvent refuser de quitter les avantages du travail en indépendant, et envisager d’évoluer en créant une entreprise de conseils ou une agence digitale. Comme les salariés, les évolutions professionnelles du freelance sont aussi nombreuses que variées.

Voilà donc dressé un état des lieux pour les étudiants souhaitant devenir freelance web. Bien des questions restent en suspens, mais il s’agissait ici de survoler aux principales interrogations et d’ouvrir des pistes de réflexion.