Quelle approche pour décrocher son premier emploi ?

Se lancer dans la vie active n’est jamais chose facile pour les étudiantes et étudiants. Rompre avec cette vie étudiante conduit certains à basculer dans le monde de l’entrepreneuriat et d’autres à espérer un job à l’étranger. Quel que soit le secteur d’activité, l’univers du Digital reste un domaine prometteur, et les étudiants du numérique se doivent donc de bien préparer cette insertion professionnelle.


Manque d’expérience professionnelle vs contrat d’apprentissage, des situations diverses

La recherche d’un premier emploi durable, pour un étudiant sortant d’une école du Web, reste une épreuve, même si tous ne sont pas logés à la même enseigne. Obtenir un job en conformité avec le diplôme obtenu ne constitue pas la même démarche que la recherche d’un travail pendant les vacances. Les jobs d’été et saisonniers ne sont pas comparables, bien qu’ils permettent d’acquérir une expérience professionnelle. En revanche, pour les étudiants ayant suivi leurs études par alternance, ce premier emploi pourra s’inscrire dans le prolongement de cette période de professionnalisation, alors que pour les autres, il faudra être plus tenance pour décrocher un premier emploi.

Le premier conseil pourrait donc être de bien ficeler son projet professionnel, en soignant la rédaction de son CV et de ses lettres de motivation, tout en identifiant précisément ses ambitions. C’est une base essentielle, à laquelle les étudiants du Digital sont le plus souvent bien préparés.

 

Le marché du travail et l’entrée dans la vie active

La recherche d’emploi, surtout lorsqu’il s’agit de trouver un premier emploi, doit reposer sur une analyse fine du marché du travail. Dans le Digital, les opportunités et les offres d’emploi sont aussi nombreuses que variées. Si les entreprises qui recrutent représentent une première piste à suivre, chacune et chacun pourra aussi envoyer une lettre de motivation en candidature spontanée à presque toutes les entreprises, tant les besoins termes de numérique se multiplient. Ainsi, avec un diplôme Bac + 5 en Webmarketing, un étudiant pourra conforter le statut d’une multinationale, mais aussi préférer l’aventure en rejoignant une entreprise innovante ou une start-up. Là encore, la voie de l’apprentissage peut être un plus, mais il faudra pour tous ne pas se contenter de cibler les secteurs qui recrutent mais bien d’interroger sur les envies de chacun en termes de carrière professionnelle. Les différentes expériences professionnelles des jeunes diplômés doivent à terme leur permette l’évolution professionnelle, dont ils ont rêvé. Chercher un 1er emploi doit donc aussi se baser sur une vision à long terme.

 

Conditions de travail et adhésion aux valeurs de l’entreprise, acquérir une première expérience en suivant ses préférences

Bien évidemment les conditions offertes par le prochain employeur seront essentielles à la prise de décision : Temps-plein ou temps-partiel, salaire minimum, … Mais que cet emploi soit obtenu grâce à l’envoi de candidatures spontanées ou grâce à la réponse aux offres d’emplois, ces conditions ne sont plus suffisantes pour les jeunes générations. Elles souhaitent « trouver du sens » dans leur vie professionnelle et donc rejoindre une entreprise, partageant les mêmes valeurs et les mêmes principes.

De leur côté les entreprises sont dans la même démarche vis-à-vis de l’emploi des jeunes, d’autant plus qu’avec la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) , l’image de marque employeur est devenue de plus en plus important dans la stratégie de ces entreprises.

 

Les voies à privilégier pour trouver un emploi, être à l’écoute des recruteurs

En étudiant à la Digital School of Paris, les étudiants font le choix de s’immerger, le temps de leur cursus dans l’écosystème du Digital. Aussi leur parcours professionnel peut commencer grâce aux entreprises partenaires de l’école du Web. Le monde professionnel ne leur est pas inconnu. Les sites d’emploi, Pôle Emploi, …, peuvent aussi leur permettre de cibler les entreprises privilégiant le recrutement de jeunes diplômés.

La cooptation pourra enfin être une autre voie tant pour décrocher un poste à la fin de leurs études que pour évoluer dans les années à venir. Les réseaux d’anciens élèves, les Alumni, sont alors aussi prometteurs que les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn