Quelle étude choisir pour optimiser son parcours professionnel ?

Entre les classes préparatoires, Sciences-po, l’école du Web de Paris ou encore une école d’ingénieurs, les formations post bac peuvent vite devenir un véritable casse-tête pour les nouveaux étudiants. Il faut choisir en fonction de ses vœux, de son dossier scolaire mais aussi de la réalité du marché de l’emploi. Poursuivre ses études doit répondre à ces multiples attendus, alors autant connaitre les secteurs appelés à recruter dans les prochaines années. Digital School of Paris vous aide à faire le point.

 

Le choix des études post-bac, entre aspiration personnelle et décryptage du marché du travail

 Choisir les études supérieures à suivre n’est pas chose aisée. Entre les écoles de commerce et les universités, les écoles du Web et les BTS, les écoles d’ingénieur et les Bachelor, les futurs étudiants peuvent éprouver les pires difficultés à s’orienter. Cela va dépendre des envies et des ambitions de chacun, mais aussi du projet professionnel longuement réfléchi. Après la classe de terminale, les écoles post bac peuvent satisfaire à toutes les attentes. L’orientation scolaire et professionnelle doit alors se faire en tenant compte du marché du travail et des tendances identifiées pour l’avenir à court ou moyen terme. Choisir la filière adaptée va commencer par définir quel métier exercer pour son entrée dans la vie active.

Bien que tous les choix soient pertinents, force est de constater que deux grandes tendances se dégagent pour les années à venir :

  • La transformation écologique qui doit profondément faire évoluer les sociétés occidentales. Choisir des études pour participer à cette ambition collective représente une véritable opportunité
  • La digitalisation de nos économies avec l’accélération et la multiplication des innovations tant techniques que technologiques. Les métiers du Web restent et resteront à l’avenir un secteur qui recrute.
 

Les métiers du Digital, toujours un secteur d’avenir pour les candidats motivés

Après le bac, les lycéens peuvent donc choisir d’intégrer les filières digitales des Grandes écoles mais aussi privilégier l’admission dans une école du Web. Cette orientation post-bac ouvre la voie aux études courtes ou longues avec la possibilité donnée à chacun de poursuivre les études jusqu’à l’obtention d’un titre d’Expert du Digital. Ces études après le baccalauréat permettent donc de se familiariser avec l’écosystème du Digital, sans pour autant empêcher de se spécialiser en fonction de ses préférences et de ses ambitions.

Un Mastère spécialisé dans le Webmarketing pour celles et ceux, qui veulent développer leur sens de la communication notamment, ou un approfondissement dans la technologie de rupture qu’est la Blockchain pour répondre aux exigences de demain, tout est possible.

Selon les chiffres de la DARES, les métiers du numérique employaient en 2017 800.000 salariés en France soit un peu plus de 3 % de la population active. Si les spécialistes ne s’accordent pas toujours, tous soulignent que cette proportion est amenée à doubler dans les 10 ans qui arrivent, soulignant l’explosion du nombre de recrutement. 

 

Etudes courtes ou études longues, l’école du Web pour choisir des études afin de répondre aux enjeux de demain

Avec un niveau bac, les étudiants comme les bacheliers doivent donc choisir le campus sur lequel ils vont pouvoir concrétiser leur choix. Dans l’univers de l’enseignement supérieur, écoles d’ingénieurs et école de commerce sont déjà reconnues pour leurs atouts. Il en va désormais de même avec l’école du Web, qui propose des cursus adaptés pour cet univers du Digital. Postuler à la Digital School of Paris, c’est faire le choix d’une école du Web immergeant chaque étudiant dans cet écosystème particulier. Intégrer une école du Web, c’est donc faire le choix d’acquérir des compétences pertinentes en fonction des motivations de chacun mais aussi d’adopter les habitudes de travail de ce domaine d’activité.

Ces écoles spécialisées dans le Digital représentent la possibilité de s’écarter des études généralistes et de poursuivre des études de plus en plus spécialisées.