Quel niveau et quelle voie suivre pour étudier dans le Web ?

Si on se pose souvent la question des spécialisations lorsqu’il s’agit d’orientation post-bac notamment, on s’interroge plus rarement sur le niveau à atteindre pour pouvoir concrétiser ses ambitions. Alors, Digital School of Paris vous aide à répondre à cette double question : quelles sont les conditions pour étudier dans le numérique ? Et jusqu’à quel niveau doit-on étudier pour pouvoir prétendre devenir Expert du Web.

 

Les métiers du Web, des besoins immenses et variés à satisfaire, des opportunités pour les étudiants !

Depuis plusieurs années, des tensions se font sentir sur le marché de l’emploi des métiers du numérique. Ces tensions se sont encore accrues depuis le début de la crise sanitaire, puisque depuis deux ans, de nouvelles exigences se sont imposées aux acteurs économiques du monde entier. En France, de nombreuses entreprises ont pris conscience de la nécessité d’initier et/ou de renforcer leur transformation digitale, les confinements successifs ayant souligné l’intérêt du numérique pour garantir un développement de l’activité. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que le numérique en général soit au cœur du vaste plan d’investissement annoncé et présenté en septembre 2021 par la Ministre du travail de l’époque, Mme Elisabeth Borne. L’État investit ainsi 1.4 milliard d’euros pour répondre à ces tensions de recrutement, en faisant de la formation aux métiers du web une priorité nationale.

 

Les métiers du Web, un reflet d’un domaine transverse imprégné dans tous les secteurs d’activité

Si les études dans le Web sont devenues un objectif d’intérêt général, elles illustrent parfaitement l’omniprésence de cette numérisation dans toutes les fonctions des entreprises, et ce indépendamment de leur taille mais aussi de leur domaine d’activité. Une TPE ou PME ne peut envisager une diversification de son activité sans s’appuyer sur sa présence en ligne, alors qu’une multinationale ne pourra se priver des opportunités ouvertes par les dernières innovations comme la Blockchain ou encore l’Intelligence artificielle. C’est principalement cet aspect transversal, qui fait du numérique un domaine incontournable pour tous les acteurs économiques. Les nouveaux outils, nés de ces nouvelles technologies de la communication et de l’information, ont initié de nouveaux besoins tant en termes de marketing (le Webmarketing s’est imposé comme une avancée majeure en termes de développement économique) que de communication. Que dire des services de recherche et développement (R&D) des entreprises, qui se nourrissent de l’accélération continue des innovations.

Mais cette digitalisation a également permis de transformer en profondeur des fonctions socles de l’entreprise, comme la comptabilité et la gestion ou encore la gestion des ressources humaines. A l’ère du Big Data et de l’intelligence artificielle, le numérique apparaît être le support de gains importants d’efficacité et de productivité. Et dans un monde devenu mondialisé et ultra-concurrentiel, toutes les entreprises veillent avant tout à ne pas se laisser distancer.

 

Travailler dans le numérique, une ambition ouverte à tous les profils !

Les « métiers du Web » ou les « métiers du numérique » ne se concentrent donc pas sur le développement informatique et sur la gestion des réseaux et des infrastructures. Un chargé de communication digitale constitue une véritable valeur ajoutée pour l’entreprise au même titre qu’un développeur d’applications mobiles. C’est cette grande variété des métiers, qui expliquent que tous les profils sont susceptibles de s’adapter à de telles études. Pendant longtemps, les métiers recherchés par l’entreprise exigeaient des compétences et des caractéristiques spécifiques. Les écoles d’ingénieur attiraient les candidats à l’aise avec les sciences et les mathématiques, alors que les écoles de communication privilégiaient les candidats au profil plus créatif.

Avec la numérisation de nos économies, les métiers se sont profondément transformés, et la maitrise de compétences mais aussi d’outils innovants est devenue une nécessité dans bon nombre de secteurs. Ce ne sont donc plus des profils bien définis, qui sont ciblés pour devenir les experts du Web de demain mais bien des candidats, dotés des qualités nécessaires pour supporter ces nouvelles responsabilités. Si l’expertise technique et la maitrise de compétences et de savoir-faire conditionne la réussite d’un architecte Web ou d’un ingénieur réseau, la créativité et l’originalité favoriseront les futurs responsables de la communication.

A ce stade, les étudiantes et étudiants réfléchissant à leur orientation doivent donc savoir que :

  • Les métiers du Web ou du numérique sont aussi nombreux que divers et recouvrent toutes les fonctions dans tous les secteurs d’activité,
  • Aucun profil n’est à priori incompatible avec des études supérieures dans le Web, tant ces besoins sont divers.  

Aussi, avant de faire le choix de tel ou tel cursus pour avancer dans son projet professionnel, les étudiants se doivent de s’interroger sur leur propre capacité à devenir un expert du Web. Quelles sont les caractéristiques et les qualités requises pour pouvoir envisager une carrière ambitieuse et prometteuse ?

 

Quelles qualités pour étudier dans le numérique ? Des prérequis ? Des indispensables ?

Il peut paraître contradictoire de vouloir faire émerger des qualités plus bénéfiques à une carrière dans le numérique alors même que la réalité atteste que tous les profils sont susceptibles de s’adapter à cette nouvelle révolution industrielle. Là encore, les spécificités de ces métiers du Web impliquent plus de pouvoir s’appuyer sur certaines compétences personnelles (les Softs Skill si chères aux recruteurs et aux responsables RH) plutôt que sur un profil type. Trois qualités sont essentielles et indispensables pour pouvoir conduire une carrière professionnelle dans un domaine ou un autre.

 

Acquérir et développer des compétences, la première pierre pour étudier dans le Web

 

Les innovations se multiplient à un rythme de plus en plus rapide, entrainant inéluctablement de nouvelles compétences à acquérir et de nouveaux savoir-faire à maitriser. Étudier dans le Web et plus généralement devenir un Expert du numérique implique donc de disposer de cette capacité à acquérir ces nouvelles compétences aussi innovantes soient-elles. Si cette exigence n’est pas propre au numérique (tout apprentissage repose sur cette capacité à développer de nouvelles connaissances), elle est néanmoins plus pressante, dans la mesure où ces nécessaires acquisitions doivent être continues. Même après l’obtention d’un mastère Digital Marketing, l’étudiant doit être près à continuer cette formation permanente pour toujours rester à la pointe des dernières tendances.

L’auto-apprentissage, un support incontournable pour travailler dans le Web

 

Si les étudiants, se destinant à une carrière dans le développement Web ou la communication digitale, doivent se préparer à se former tout au long de leur vie professionnelle, ils doivent aussi être capables de s’auto-former. Rester au courant des dernières tendances en matière de langage informatique, ou encore d’outils facilitant le travail d’équipes, font partie de leur quotidien, impliquant de leur part une bonne organisation en matière de veille technologique. L’auto apprentissage caractérise ces nouveaux métiers, tout comme il préexiste à l’apparition de nouvelles missions.

La pratique au service des compétences, une autre dimension des métiers du numérique

Enfin, vouloir entreprendre des études dans le numérique ou vouloir faire carrière dans le Web ne repose pas que sur les compétences et connaissances, évoquées ci-dessus. Les entreprises sont avant tout à la recherche de collaborateurs opérationnels le plus rapidement possible, puisqu’elles ne disposent pas des ressources suffisantes en interne pour répondre à leurs attentes. Aussi, la pratique s’impose comme un aspect essentiel de ces études et/ou de ces parcours professionnels. Cela explique en partie, les devoirs pratiques et les mises en situation, mis en place dans une école du Web comme la Digital School of Paris ou encore le succès des études en alternance.

Avec ou sans le bac, quelles études suivre pour devenir un Expert du Web ?

 

Si on résume, tous les profils peuvent prétendre répondre aux attentes des entreprises en concerne les métiers du Web les existants et les nouveaux. Et la diversité des carrières proposées offre des opportunités à toutes les étudiantes et étudiants. En revanche, quand l’heure de l’orientation est arrivée, ces derniers doivent alors se décider pour tel ou tel cursus, en tenant compte non seulement de leurs aspirations mais aussi des caractéristiques spécifiques de chacun des domaines de spécialisation. La question du cursus à suivre ou du niveau d’études à atteindre se pose alors.

Travailler dans le Web même sans le bac, de réelles possibilités

 

Traditionnellement, l’obtention du baccalauréat constitue la première étape avant d’entreprendre des études supérieures devant conduire au métier de ses rêves. Pourtant, certaines et certains ambitionnent de travailler dans le Web, sans même avoir obtenu le bac. Parce que la diversité des profils constitue un fondement de la transformation de nos sociétés, étudier sans le bac pour devenir un pro du numérique est donc possible. Ainsi, notre école du Web accueille ces étudiants sans le bac dans le cursus Passerelle Numérique, leur permettant d’obtenir le précieux sésame pour poursuivre des études supérieures dans le Digital ou pour s’insérer

Un cursus au sein d’une école du Web reconnue, la garantie de s’immerger dans l’écosystème du numérique

 

BTS, Bachelor, Mastère, …. Les cursus en matière d’études dans le numérique sont aussi nombreux que les métiers vers lesquels ils conduisent. Pour les lycéens venant d’obtenir leur baccalauréat comme pour les étudiants issus de Passerelle numérique, le choix repose sur cette subtile exigence d’une pratique et d’un savoir-faire maitrisé et de compétences plus ou moins exigeantes (les niveaux requis diffèrent d’un niveau à l’autre, d’un cursus à l’autre) à assimiler. L’essentiel consistera bien en grande partie à cultiver les qualités requises (capacité d’apprentissage, capacité d’auto-apprentissage continu et prédominance de la pratique professionnelle) pour se doter d’un socle nécessaire à une carrière professionnelle épanouissante. C’est notamment en se plongeant dans cette culture du Web, cet écosystème du Digital, que les étudiantes et étudiants peuvent y parvenir, faisant de la Digital School of Paris le cadre idéal pour aller au bout de ses projets.